Provence

Provence

Les vins de Provence

Rien de tel qu’un bon vin de Provence pour accompagner vos repas et vous faire voyager direction le Sud-Est ! Craquez pour les vins de Côtes de Provence, Cassis ou Bellet. Dégustez un joli vin de Palette blanc sur une assiette de fruits de mer, ou un grand Bandol rouge sur une viande grillée. La Provence regorge d’appellations et de cépages qui offrent des vins chaleureux et divers.

Chargement en cours...
Trier par
Position
Position
Promotions
Grand vin
Nouveau produit (auto)
Dégustation TDB personne
Dégustation TDB date
Meilleures ventes
Prix croissant
Prix décroissant
Nom de produit de A à Z
Nom de produit de Z à A
Nouveaux produits
  1. Coffret Rosé pour l'été
    29,90 €
  2. Coffret Duo Barbecue
    20,20 €
  3. Côtes de Provence Marie Château Saint Pierre 2023
    Nouveauté
    11,50 €
  4. Bio
    Bandol Rosé Château La Vivonne 2023
    RicheÉlégantFruits Rouges
    SecRosé75 cl
    16,90 €
  5. Vacqueyras
    ÉpicéStructuréGénéreux
    SecRouge75 cl
    16,00 €
  6. Gigondas La Bastide Saint Vincent 2021
    PlaisirStructuréFruits Noirs
    SecRouge75 cl
    20,00 €

Découvrir la région

Une terre de vins

Le vignoble provençal jouit d’une situation exceptionnelle. Blotties entre la mer Méditerranée et la somptueuse chaîne des Alpes, les vignes s’étendent sur 200 kilomètres à travers trois départements : le Var, les Bouches-du-Rhône et les Alpes-Maritimes. De Nice à l’Est, à Saint-Rémy de Provence à l’Ouest, en passant par Marseille, le vignoble de Provence est digne d’une carte postale.
De nombreux sites naturels façonnent la région offrant un paysage unique et un relief inoubliable. Incontournable, la Montagne Sainte-Victoire règne en maître entre le Luberon et la côte. Peinte de nombreuses fois par le célèbre peintre Paul Cézanne, elle attire les randonneurs et les amoureux de la nature, mais permet surtout aux vignes de bénéficier d’un climat particulièrement privilégié. Plusieurs autres grands massifs de la région jouent un rôle important dans la culture de la vigne : la Sainte-Baume, les Maures ou encore l’Esterel plus à l’Est.
Le vignoble provençal s’étend sur 26 680 hectares. Trois grandes appellations se répartissent plus de 95% de la production de la région : l’AOC Côtes de Provence, majoritaire, l’AOC Coteaux d’Aix-en-Provence et l’AOC Coteaux Varois en Provence. Assez récemment, les Côtes de Provence ont bénéficié de dénominations complémentaires afin de mettre en valeur certains terroirs délimités : Fréjus, La Londe et Sainte-Victoire.
De par sa grande étendue entre Nice, Marseille et Saint-Rémy de Provence, le vignoble connait d’importantes nuances climatiques – maritimes et continentales – selon la latitude et le relief, avec un dénominateur commun et une constante : l’ensoleillement. Les sols sont de nature très variée : granites et schistes dans le massif des Maures, sols calcaires à Cassis…

Les Grands Crus

L’AOC Côtes-de-Provence compte 18 crus classés : Château Minuty, Château Sainte-Roseline, Château Sainte-Marguerite, Château de la Clapière, Domaine de l’Aumérade, Clos Cibonne, Domaine de Rimauresq, Château Roubine, Château de Galoupet, Château Saint-Martin, Château Saint-Maur, Clos Mireille, Château de Selle, Château de Brégançon, Château des Mauvanne, Domaine de la Croix, Domaine du Noyer, Domaine du Jas d’Esclans.
Créée en 1955, cette classification comptait à l’origine 23 châteaux et cinq d’entre eux ont depuis disparus. Comme pour le classement des vins du bordelais, le fameux classement de 1855, le classement des vins de Provence est non révisable et se base initialement sur des notions liées à la propriété (vente, réputation…).

Les spécificités des vins

Les types de vins

Trois appellations, Côtes-de-Provence, Coteaux Varois en Provence, et Coteaux d’Aix-en-Provence concentrent 95% de la production. Les vins rosés sont en général très aromatiques, fruités, secs et vifs. Mais on trouve aussi des rosés plus complexes, structurés et charnus, aux arômes de fruits puissants, capables d’accompagner un repas gastronomique. Bon à savoir : 9% des vins rosés du monde proviennent de Provence. La région est également la première région productrice de rosés en France, avec 42% de la production nationale. La couleur des rosés est donnée par leur mode de vinification (saignée ou pressurage direct). Elle se décline en neuf teintes : groseille, bois de rose, framboise, chair, marbre rosé, saumon, pelure d’oignon, brique, corail.
Les vins rouges relèvent de deux grandes catégories. Il y a les vins gouleyants et fruités, aux arômes de fruits rouges et de fleurs, qui se boivent dans leur jeunesse. Et il y a des vins rouges plus élaborés, plus concentrés, qui ont un beau potentiel de garde.
Quant aux blancs, ils offrent en général une belle complexité aromatique avec une agréable onctuosité.

Le cépage au centre du vin

En Provence, la diversité du relief et du climat permet de cultiver un grand nombre de cépages. Variétés traditionnelles et autochtones cohabitent facilement. Parmi les cépages rouges, un trio est devenu emblématique : le grenache-cinsault-mourvèdre.
Beaucoup utilisé en Coteaux d’Aix-en-Provence, le Grenache est un cépage qui apporte de la puissance, du gras et des arômes élégants de fruits rouges au vin. Star de Bandol, le Mourvèdre apporte quant à lui du velouté et de la complexité aux assemblages, ainsi que des notes épicées. Pour finir, le Cinsault confère fraîcheur, finesse et fruité aux vins rosés.
Côté cépages blancs, le Rolle (aussi connu sous le nom de Vermentino en Corse et en Italie) donne des vins aux parfums d’agrumes et de poire, gras, équilibrés et fins. La Clairette apporte aux vins arômes et bouquet, et le Bourboulenc, finesse et rondeur.

Accords mets vins

Trouver le bon accord

Pour réaliser de bons accords mets et vins, il convient de prendre en compte les caractéristiques de chaque vin.
Les vins rosés, le plus souvent secs, fruités et élégants, sont destinés à être bus dans leur jeunesse. On les sert généralement à l’apéritif, bien frais, mais aussi sur de la charcuterie ou une pissaladière. Les plus grands d’entre eux pourront agréablement accompagner des préparations plus élaborées : des poissons fins, des volailles ou même un carré d’agneau.
Les vins rouges, lorsqu’ils sont friands, fruités et souples, peuvent eux aussi être dégustés dans leur jeune âge. On les sert alors sur des viandes grillées, un pot-au-feu ou, plus traditionnellement, sur des pieds paquets. Lorsqu’ils offrent un profil complexe et un grand potentiel de garde, comme les vins de Bellet, Cassis ou Bandol, on les préfère sur des plats en sauce comme une daube provençale ou un lapin aux olives.
Les vins blancs appellent quant à eux le plus souvent des beaux plateaux de fruits de mer, des soupes de poissons ou des spécialités comme la bouillabaisse ou la soupe de pistou.

Les spécialités provençales

Impossible de parler de la Provence sans mentionner l’olive, et plus précisément : la tapenade. Cette préparation typiquement provençale à base d’olives noires, de câpres et d’anchois est aujourd’hui un incontournable des apéritifs français.
Simple mais tout à fait efficace, la pissaladière est également un emblème méditerranéen. Cette petite tarte généralement garnie d’une compotée d’oignons et d’anchois ou de sardines, se trouvent facilement dans toutes les boulangeries ou sur les marchés de la région.
Autre spécialité aux accents du sud : le pistou. Proche du pesto italien, le pistou se compose de basilic et d’huile d’olive. Il est utilisé pour la fameuse soupe au pistou, une recette riche et complète, pleine de saveurs.

Villes et villages

Sur la route des vins

Parcourir le vignoble provençal est une expérience complète. Plutôt bord de mer, terres reculées, montagnes ou grandes plaines ? A la rencontre des vignerons qui accueillent à bras ouverts les amateurs, pour échanger, et déguster, la route des vins de Provence, ou plutôt, les routes des vins, sont riches et multiples.
A l’extrême Est, dans le pays niçois, c’est la découverte du vignoble de Bellet. La ville de Nice elle-même offre un panorama somptueux et son arrière-pays regorge de bonnes tables et hôtels. Proche, redécouvrez le golfe de Saint-Tropez, d’une manière plus authentique et plus humaine en parcourant le vignoble et en allant à la rencontre des vignerons qui façonnent le paysage hors des grandes stations balnéaires touristiques.
Vous souhaitez conjuguer gastronomie et vins ? Optez pour un parcours « art de vivre et gastronomie » en Pays d’Aix.
Sublimes, les Alpilles, cette petite chaine de montagnes basses aux alentours des Baux-de-Provence, est un voyage magnifique. C’est ici que vous trouverez par exemple le Domaine de Trevallon, mythique dans la région et bien au-delà.
A travers la Provence viticole, vous partez, sous le chant des cigales, à travers les champs de lavandes et les vignes. Quelques arrêts incontournables : le Château Peyrassol, le Domaine Tempier, le Domaine de Terrebrune, le Château de Pibarnon, le Château Simone, Henri Mila, ou encore le Château de Bellet.

Les villages incontournables

Grande destination touristique, la Provence regorge de petits villages de charme et de caractère. Tout est prétexte à passer un bon moment chargé d’histoire ou de beaux paysages. Baladez-vous dans les rues et ruelles de Roussillon, Lourmarin ou l’Isle-sur-la-Sorgue, mais aussi à Eygalières dans les Alpilles ou aux Baux-de-Provence, village jugé au sommet d’une colline, l’un des plus beaux sites de la région.