Trouver le bon vin parmi tous nos vins de Lorraine

A la recherche d’un vin léger et expressif ? Prêt à sortir des sentiers battus et des grandes appellations ? Désireux de découvrir de nouveaux cépages, de nouvelles saveurs ? Les vins de Lorraine sont faits pour vous. A des rapports qualité/prix accessibles et imbattables, faites le choix de la découverte.

Chargement en cours...
Impossible de trouver des produits correspondants à votre sélection.

Découvrir la région

Situé dans l’Est de la France, entre l’Alsace et la Champagne, le vignoble de Lorraine est l’un des plus petits, des plus confidentiels et des plus anciens de France. Ses 500 hectares de vignes se répartissent sur trois départements : la Moselle, la Meurthe-et-Moselle et les Vosges. Le vignoble s’étend de manière morcelée sur les abords en coteaux de la rivière Moselle et bénéficie d’un climat semi-continental.
La Lorraine obtient deux appellations plutôt tardivement : l’AOC Côtes de Toul en 1998 et l’AOC Moselle en 2011.

Les appellations

L’AOC Côtes de Toul produit des vins de plusieurs couleurs : rosés (majoritaires, à 57%), rouges (20%) et blancs (23%). Ils sont essentiellement issus des cépages Gamay, Pinot Noir, Aubin et Auxerrois. Les vins de l’appellation Côtes de Toul peuvent être produits sur une petite aire de 100 hectares, répartis sur 20 kilomètres et huit communes, dont la principale est Toul.
La réputation de l’AOC Côtes de Toul se fait autour de ses vins rosés, ici appelés vins gris, dont la couleur rappelle le gris ou la « pelure d’oignon ».
L’AOC Moselle est finalement peu connue en France, et très connue chez nos voisins du Luxembourg et surtout d’Allemagne, où de très grands vins sont produits. Chez nous, c’est la partie du vignoble lorrain la plus étendue, avec environ 60 hectares à flanc de coteaux des rives de la Moselle.
L’IGP Côtes de Meuse est le troisième vignoble de la région. Il se situe près de la ville de Verdun et produit lui aussi des vins rouges, rosés (gris) et blancs, ainsi que des effervescents. Ces derniers sont élaborés comme en Champagne à partir de la « méthode traditionnelle » (aussi appelée « méthode champenoise » en Champagne) qui consiste à effectuer une deuxième fermentation directement en bouteille.

Les spécificités des vins

Les principaux cépages

La Lorraine fait la part belle à des cépages que l’on retrouve beaucoup au Nord et à l’Est de la France, ainsi que dans les pays frontaliers comme le Luxembourg ou l’Allemagne. En rouge, on retrouve presque exclusivement le Pinot Noir et le Gamay, deux cépages utilisés également en Bourgogne et en Beaujolais. Le Pinot Noir permet surtout d’élaborer les vins rouges fruités de la région, quand le Gamay est à l’origine de vins rosés bien frais.
En blanc, l’Auxerrois est le plus utilisé. A ne pas confondre avec l’Auxerrois du Sud-Ouest de la France, qui lui est un cépage rouge, aussi appelé Malbec ou Côt. L’Auxerrois est un cépage blanc originaire de Lorraine, que l’on peut assembler avec des cépages bien connus d’Alsace ou de Moselle allemande : le Riesling, le Pinot Blanc ou le Müller-Thurgau.

Les styles de vins

Les vins de Côtes de Toul sont principalement des vins rosés, appelés ici vins gris, dont la robe tire moins sur le rosé auquel nous sommes habitués, et plus sur le gris très doux. Ils offrent des arômes fruités de griotte ou de groseille, ainsi que des arômes floraux de violette. Ils sont généralement vifs et gagnent de plus en plus en complexité.
Les vins rouges de Côtes de Toul offrent à l’inverse une robe plutôt soutenue de couleur grenat et, de par leur élevage en barrique, développe des arômes plus marqués de vanille ou de boisé au nez. En bouche, ils sont puissants et possèdent une belle matière. Pour finir, les blancs sont des vins simples, à la couleur pâle et aux arômes floraux.
Les vins de l’AOC Moselle sont généralement plutôt axés sur la fraîcheur et dégagent de jolis arômes floraux. Les rouges sont finement tanniques, et les blancs sont fins et légers. Les rosés, issus du Pinot Noir, sont plus fruités.
On apprécie les vins de la Côte de Meuse, quelle que soit leur couleur, pour leurs arômes fruités et acidulés.

Accords mets vins

La France et ses régions sont riches d’un patrimoine gastronomique sans pareil. La Lorraine compte elle aussi son lot de belles spécialités et de produits typiques, que nous découvrons maintenant.

Les spécialités culinaires

Impossible d’aborder le sujet de la gastronomie Lorraine sans parler de…la quiche lorraine ! Spécialité régionale par excellence, cette tarte traditionnelle à base d’œufs et de lardons, est un plat simple et rapide à faire et se déguste accompagné d’une salade verte.
Autre typicité de la région : la mirabelle. Saviez-vous que 75% de la production mondiale de mirabelle est issue des vergers lorrains ? Cette petite prune couleur or possède un label IGP et se consomme de multiples manières : en tarte, en confiture, en eau-de-vie ou tout simplement nature.
Comme tout territoire agricole qui se respecte, la Lorraine produit son lot de fromage, parmi lesquels on retrouve des noms connus comme le Munster ou le Brie de Meaux. AOP depuis 1996, le Munster est un fromage à pâte molle et croûte lavée, élaboré à partir de lait de vache, qui dégage une forte odeur mais possède à l’inverse un goût plutôt doux. Le Brie de Meaux quant à lui est un fromage à pâte molle et croûte fleurie, également produit à partir de lait de vache, qui possède une texture souple et onctueuse aux notes pouvant évoluer sur de la noisette.

Quels vins ?

Mais alors quels vins déguster sur les spécialités locales lorraines ? La quiche lorraine est un plat plutôt riche qui appelle un vin léger et fruité pour ne pas créer un accord trop lourd. On opte donc pour un vin blanc ou pour un rouge léger issu par exemple de la région voisine : l’Alsace ! Ses vins rouges à base de Pinot Noir se prêtent bien à l’alliance des textures et des goûts. Sinon, plus original, on boit souvent une bière avec la quiche lorraine ! La région en produit d’ailleurs un bon nombre, sur le même modèle que les bières des pays voisins comme l’Allemagne.
Sur le fromage Munster, qui possède une forte odeur mais un goût finalement assez doux, on opte pour un vin blanc de la région élaboré à partir du cépage Auxerrois, ou pour un blanc d’Alsace issu du Pinot Gris. Sur un Brie de Meaux, on choisit un vin qui met en valeur la douceur et l’onctuosité du fromage. On part donc sur un vin blanc ici aussi, de la région pour rester local, ou d’un peu plus au Sud, du côté de la Savoie, avec un vin d’Apremont par exemple.

La route des vins

Comme la plupart des régions viticoles de France, la Lorraine possède sa route des vins et se visite aussi bien à pied qu’en vélo ou en voiture. Deux itinéraires s’offrent aux amateurs désireux d’entreprendre un petit séjour (la région n’est pas grande) touristique et oenotouristique à travers le vignoble.
Le premier suit la route des Côtes de Toul à la découverte des vins de l’AOC. Sur huit villages répartis sur 20 kilomètres d’un axe Nord/Sud, une dizaine de domaines ouvrent leurs portes dans les environs de la ville de Toul, autour de laquelle s’articule l’appellation. S’ouvre alors le monde de la production des vins rouges, gris ou blancs des Côtes de Toul. Une bonne manière de comprendre comment est obtenu ce vin rosé – gris qui fait la réputation de la région. Pour les amateurs de marche à pied, de beaux itinéraires de randonnées à travers le Parc Naturel Régional de Lorraine sont facilement accessibles et permettent d’effectuer des circuits donnant une bonne vision d’ensemble de la région.
Le deuxième itinéraire nous emmène à travers la Moselle à la découverte de la Route des vins de Moselle. Région vallonnée qui offre de très beaux paysages, la Moselle est le berceau de nombreux domaines qui cultivent environ 60 hectares de vignes au total. Vignobles, mais aussi vergers, patrimoine religieux ou jardins s’ouvrent alors au visiteur. De nombreux petits villages jalonnent le parcours de la route, qui se divise en trois grandes parties : le Pays de Messin, les environs de Sierck-les-Bains et Vick-sur-Seille.